Artistes

Nathalie
Rolland-Huckel

Martine
Rey

Michell
Pontie

Aurélie
PIMONT

Anna
Michel

Thibauld
Mazire

Lièn

Laurence
Klein

Chris
GULLON

FAD

Isabelle
Emmerique

Marie
De La Roussiere

Gine
Clément Popille

Bruno
Chomel

Jean-Pierre
Bousquet

formations

Martine REY

Téléphone : 04 76 05 69 58

Site : www.martine-rey-laque.fr/Martine_Rey

30 avenue d'Haussez 38500 VOIRON

port.:06 71 99 94 69

courriel  reytok@gmail.com.

FORMATION :

1977-19979: université des Beaux-Arts de KYOTO (Japon) Maître Shinkaï

1976: Arts Students'League NEW-YORK

1975:Ecole Supérieure des Arts Appliqués,PARIS

ACTIVITES:

2009/2002:enseigne la laque végétale à l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et Métiers d'Art,PARIS

2005/1999/1993:séléctionnée par la triennale internationale des laques d'ISHIKAWA

1993: invitée du Symposium du W.C.C. (World Urushi Culture Concil) à TOKYO.Artiste invitée à l'International Fair of Lacquer and painting Design à ISHIKAWA, JAPON

1986:Maître d'un stage de formation à l'utilisation de la laque végétale pour des ébénistes à MONTREAL,CANADA

1980:membre fondateur de l'association LAC. Restauration de céramiques à la laque d'or (méthode japonaise:kintsugi)

EXPOSITIONS PERSONNELLES,sélèction:

2011: Galerie ARTLIFE MITSUHASHI,Kyoto, Japon

2009:Galerie ZIG ZAG, Grenoble

2008/2006: Lormarin,Noce

2005:"L'estancot" Voiron

1983:Galerie du Pont,Paris

1982:Galerie Arcadie,Lyon

1981:Galerie G.A. Kyoto (Japon)

1981:Galerie Marc Pessin. Saint Laurent du Pont.


PRINCIPALES EXPOSITIONS COLLECTIVES:

2012: "urushi la laque végétale comme médium pour 6 artistes européens, Münster (Allemagne)

2008/1981: Participation aux expositions de l'association LAC

2006: Museum für Lackkunst, Münster.

2006: Bibliothèque Forney, Paris

2006/1993: participation a la triennale internationale de laque d'Ishikawa. Prix "Kwon Sang Oh" en 2006

1981-1985: Présences des Formes, Les Angles

COLLABORATIONS:

Depuis 2000: re-établit un statut pour des objets devenus inanimés par la brisure, le choc,de différents artistes (Frédéric Lormeau,Emmanuel Estève..) avec une restauration de laques d'or (Kintsugi). (Collections du FRAC Poitou-Charantes,ATHENUM de Dijon,collections privées)


 

démarche: Le regard sur une sculpture, sur un bijou a une histoire, un code dans chaque culture, chaque civilisation. Choisir d’en faire l’éloge par le décalage :  surtout ne pas créer des objets pour lesquels la laque ne serait que  redondante ou déplacée, mais trouver des objets avec leur histoire et changer le statut du regard sur ces objets en les laquant .

Elever par la laque des objets banals, usuels, communs  (os, tissus,, bois vermoulus..) au statut de bijoux,  reliques….La laque prend alors sa valeur de matière précieuse par contraste . Arrêter le regard sur la matière « laque » grâce à des objets déjà identifiés, la laque permet alors une approche du sens de la beauté d’un objet .

ma façon de renouer avec l’usage traditionnel japonais, est de proposer des éléments recueillis dans mon quotidien reliés à mon histoire et de les élever au statut de talismans. Ces objets sont ainsi pris en main, caressés et susceptibles de porter des traces de manipulation. Ce ne sont en aucun cas des bijoux à laisser reposer dans un écrin .

Rendre par la laque le visible de l’apparent désordre des signes……

Chercher  l’énigme, percer le mystère, décoder en caressant les reliefs ..pouvoir rêver.